Les études multidisciplinaires menées au sein de la SFR se déclinent à différentes échelles d’espace (de l’image satellitaire et LIDAR aux analyses genomiques), et de temps (de l’actuel aux archives holocènes). Elles visent à comprendre le fonctionnement de ces systèmes complexes (estuaire, karst, zone littorale, zones humides, sols), en distinguant les forçages anthropiques (contamination chimique) des aléas naturels (houles, marée, hydrologie..), dans un contexte de variations climatiques (augmentation du niveau marin, erosion du littoral). Les études de l’impact d’une exposition chronique aux contaminants chimique et microbiologique, peuvent ainsi être couplées à la dynamique des particules fines en milieu estuarien, ou au fonctionnement hydrodynamique des aquifères karstiques ; et permettent d’identifier les zones ou les périodes où il y a un danger sanitaire ou environnemental. Ces études s’appuient sur des méthodologies novatrices (analyses genomique, protéomique et transcriptomique, géophysique..). Dans cet estuaire, un des plus anthropisés d’europe, les connaissances acquises au sein du consortium ont permis de proposer des opérations de restauration écologique du mileu ou rémédiation, pour la gestion des sédiments contaminés qui est une probématique majeure des estuaires anthropisés.  

Le projet de recherche  de la SFR SCALE s’inscrit dans trois axes : « Préservation, reconquête et restauration de la biodiversité et de ses fonctions », « Estimation et gestion des ressources » et « Estimation, prévention et gestion des Risques naturels et anthropiques » ; et deux axes transversaux : « Effets des changements globaux » et « Valorisation opérationnelle ».

Six projets structurés interdisciplinaires de recherche se déclinent sur des territoires emblématiques régionaux où se concentrent des expertises disciplinaires complémentaires. Ils s’appuient sur les réseaux d’observation ( SO karst, SO DYNALIT)  ou des expertises nationales et doivent se décliner au niveau international.

 

                                                

 

 Les responsables scientifiques des projets structurés  :

Estuaire : Céline Boulangé Lecomte (UMR SEBIO) et Julien Deloffre ( UMR M2C)

Zone littorale: François Marin (UMR LOMC) et Sophie Le Bot (UMR M2C)

Karst : Jean- Paul Dupont (UMR M2C), Nicolas Massei (UMR M2C), et Huaqing Wang (UMR LOMC)

Continuum plateau-coteaux-vallée de Seine/ écosystème Forestiers : Michael Aubert (ECODIV), Dominique Todisco (UMR IDEES), Damien Femenias (CETAPS)

Continuum plateau-coteaux-vallée de Seine/Zones humides : Estelle Langlois ( ECODIV) et Valérie Mesnage (UMR M2C)

Changement climatique: Maxime Debret ( UMR M2C) et Benoit Laignel (UMR M2C)

Certaines actions  sont complémentaires de celles menées au sein du GIP Seine-Aval ou pourront s’intégrer dans la future ZA Seine/PIREN Seine.